CIEL GEOCENTRIQUE

L'apparition des astres (lever) a lieu sur l’horizon Nord-Est-Sud et la disparition (crépuscule) sur l’horizon Sud-Ouest-Nord. Pour un observateur situé sur la croute terrestre, la rotation que décrit la planète de l’Ouest à l’Est passe inaperçue (en réalité c’est ce qui nous fait remarquer le déplacement des astres d’Est en Ouest). On ne perçoit pas non plus l’orbite de la Terre autour du Soleil. Notre vision est celle de la Terre en qualité d’élément central des orbites des autres astres. Ainsi, le Soleil décrit une orbite apparente autour de la Terre que l’on appelle elliptique et met un an à être complétée. Cette vision réelle correspond au modèle Géocentrique.

Si l’on veut étudier les effets et interactions du cosmos pour comprendre les relations entre les cycles et rythmes du « temps » avec ceux de la « vie » au travers de processus vitaux et métaboliques, nous devons considérer le système Géocentrique, puisque nous sommes des habitants de la Terre et donc le centre de perception de ces phénomènes.

Le Zodiaque, régulateur vital

Des multiples constellations ou groupes d’étoiles existant dans le ciel, nous nous préoccupons tout particulièrement de « l’anneau du Zodiaque » constitué d’une bande de constellations devant lesquelles se déplace le Soleil, la Lune et toutes les planètes.

Les trois constellations de chaque élément forment un trigone et sont séparées par un angle de 120º. La Lune passe tous les neuf jours devant une constellation du même élément. Le transit de la Lune devant chaque constellation varie d’un jour à quatre. Pendant ce temps, l’influence dominante est celle provenant de la constellation réfléchie par la Lune.

Les quatre éléments

La théorie des quatre éléments remonte à la Grèce Antique. Aristote expliquait dans son livre de Météorologie cette approche qualitative du monde. Il expliquait qu’il faut partir des quatre qualités élémentaires : chaleur, froid, humidité et sécheresse pour comprendre les éléments Terre, Eau, Feu, et Air. Il est également nécessaire de distinguer les différents états de la matière : solide, liquide et gazeux.

L’élément Terre est composé de froid et sec ; l’Eau de froid et humide ; le Feu de chaleur et sec ; et l’Air de chaleur et humidité.

Pour comprendre les quatre éléments nous devons considérer la nature d’un point de vue qualitatif et non quantitatif. Les mesures de températures, humidité et autres ne suffisent pas pour comprendre la nature profonde.

  • L'élément Terre s’exprime dans tout ce qui est dur, dense, fermé, fixe et sombre. Dans la plante, les racines ont la qualité de cet élément. C’est l’organe végétal le plus durable qui se couvre parfois d’une écorce ligneuse. C’est la partie végétale à partir de laquelle la vie peut se répandre. L’élément Terre fournit à la plante l’ancrage nécessaire à partir duquel elle peut se développer.
  • L’élément Eau, au contraire, est d’une mobilité extrême puisque la substance aqueuse passe aisément de l’état liquide à solide ou gazeux. L’eau ne se fixe jamais, elle donne forme à tout. Dans la plante, ce sont les feuilles qui sont les plus liées à cet élément. Les feuilles s’adaptent à l’espace, peuvent être de toutes formes et sont capables de tous types de métamorphoses. Elles ne restent jamais telles quelles et se modifient selon les influences extérieures.
  • L'élément Feu possède un côté destructeur mais il fournit l’énergie. Sans chaleur, la vie ne peut se développer sur Terre, et sans le feu destructeur la vie ne peut se réinventer. Dans le monde végétal le Feu s’exprime dans les graines du fruit. Les graines sont d’extrême concentration, comme minéralisées, c’est de là que peut surgir la vie. Dans le fruit, c’est la concentration de chaleur solaire qui génère les sucres et arômes contenus.

 

  • L’élément Air ne sert ni à la formation ni au fonctionnement des organes végétaux, mais il en garantit l’équilibre. L’air qui nous entoure est l’une des choses les plus légères et douces qui soient et il apporte à son tour légèreté et subtilité aux fruits. Etant invisible, impalpable et discret, il nous permet de percevoir à travers nos sens : couleurs, sons, odeurs… Dans la plante, par exemple, l’élément Air transforme la feuille végétale en fleur : organe léger, coloré et aromatique.